mardi 18 mars 2014

La petite minute nazbol


Aujourd'hui, quelques graphiques (des courbes en "U" superposables). Comme je n'y connais rien, je marche sur des oeufs. Mais je suis frappé par la corrélation qu'on peut remarquer entre : la mobilité du capital, les crises financières et l'excroissance ploutocratique. En outre, on voit bien que la finance hypertrophiée attire à elle les intelligences les plus déliées. On peut tout de même se demander s'il n'y a pas un meilleur usage à faire de la matière grise.


Evidemment, la question à 100 francs est de savoir où est la cause de ce beau mouvement d'ensemble? Est-elle à chercher parmi l'une des courbes ? Ou bien est-elle ailleurs ? Une bonne candidate au statut de cause génératrice pourrait être la décision d'autoriser la libre circulation du capital autour de la planète. La transformation de la Terre en espace de valorisation homogène du capital, voilà peut-être l'erreur fatale? Cela dit, les maux les plus graves provoqués par cette libération du Capital n'apparaissent pas sur ces graphiques.


Sinon peut-être, effectivement, sur la courbe ci-dessous, qui indique à quoi servent les plus brillants cerveaux sur notre planète : à fabriquer des produits structurés.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire