jeudi 26 juin 2014

Ce que la science ne peut expliquer


Contrairement à ce que certains croient, la science ne peut pas tout expliquer. Par exemple, elle ne peut pas expliquer l'existence de l'Univers. Voyons cela.
L’existence de tout ce qui est, à l’instant t, peut fort bien avoir été causée par un état antérieur de l’univers, lui-même causé par un état antérieur, et ainsi de suite indéfiniment. Mais une telle régression ne permet pas d’expliquer l’existence de la série elle-même. Pour une raison très simple : c’est que toute explication d’un état donné de l’univers à un moment quelconque, présuppose l’existence même du substrat fondamental de la série, substrat qui ne saurait donc être expliqué par l’invocation de processus de transformation. La série causale temporelle est la série des transformations d’une matière fondamentale ; les processus causaux qui se déroulent en son sein rendent compte des différents états de ce substrat, mais pas de l’existence dudit substrat. A la lumière des processus causaux internes à la série, l’existence même de la série demeure donc privée de toute explication causale. Il ne s’agit pas d’un manque, d’un défaut que les progrès de la science pourraient combler, mais d’une incapacité constitutive. Dire le contraire, ce serait comme affirmer qu’à force de progrès, la géométrie finira par expliquer « où se trouve l’espace ». C’est évidemment absurde. On peut le démontrer de la manière suivante :

1.     Expliquer scientifiquement l’existence d’un fait, c’est le déduire d’un état physique selon une loi [prémisse].
2.     L’Univers est la totalité des faits physiques, considérée sur toute la durée de son existence (finie ou infinie) [prémisse]
3.     Expliquer scientifiquement l’existence de l’Univers suppose donc que l’on déduise l’existence de l’Univers d’un état physique [1,2]
4.     Or, il n’existe pas d’état physique en dehors de l’Univers [2]
5.     Donc il est impossible de déduire l’existence de l’Univers sans partir d’un état initial qui en fasse partie [3,2]
6.     Donc il est impossible de déduire l’existence de l’Univers sans présupposer l’existence de l’Univers [5,2]
7.     Toute déduction de l’existence d’une chose qui en présuppose l’existence est une pétition de principe et non une explication [prémisse]
8.     Il est donc impossible d’expliquer scientifiquement l’existence de l’Univers.

C.Q.F.D.

A partir de là, une question se pose : doit-on penser que la question de savoir pourquoi l'Univers existe est vide de sens ? Qu'il s'agit d'une pseudo-question, d'un faux problème ?
Ceci est une autre histoire !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire