lundi 6 octobre 2014

Que faire à bord du Titanic ?



Dans les naufrages et autres catastrophes lentes mais fatales, on passe -d'après les manuels de psychologie- par cinq étapes :

DENI > COLERE > NEGOCIATION > DEPRESSION > ACCEPTATION

Face à l'effondrement de la civilisation en Europe occidentale, on peut classer les gens en fonction de l'étape à laquelle ils se trouvent : d'abord les "amis du désastre", les docteurs tant-mieux, les animateurs de la croisière s'amuse ; viennent ensuite les zencolères, qui croient que la politique peut encore quelque chose et qu'on peut arrêter la mer avec ses bras; puis il y a les petits malins, qui pensent pouvoir s'en tirer en négociant une place dans les parties hautes du navire ; derrière encore, on trouve les désespérés qui cessent de se reproduire et pensent à la mort en écoutant Rameau; enfin, il y a ceux qui cherchent des planches et de la ficelle pour sauver leur famille. Dépêchons-nous d'atteindre la dernière étape, et construisons des radeaux au lieu de gémir comme des fillettes.

Tout le reste est du temps perdu.



1 commentaire:

  1. En d'autres termes, comme dans matrix il y a ceux qui ont choisi d'avaler la pilule rouge, et ceux qui ont choisi d'avaler la pilule bleue : on est plus nombreux dans la première catégorie je crois ;-)

    RépondreSupprimer