dimanche 19 octobre 2014

Sagesse du prince des néo-thomistes




Pour nous changer de toutes ces horreurs, voici quelques phrases pleines de sagesse de Réginald Garrigou-Lagrange, o.p. (1877-1964), le théologien préféré de Pie XII, qui alliait la souplesse d'acier d'un thomiste à l'ancienne, avec la douceur d'un mystique rayonnant de lumière. On ignore souvent qu'il fut le maître de thèse de Karol Wojtyla (sur Saint Jean-de-la-Croix). Voici donc ce que disait ce grand maître : 

« Miséricorde et fermeté doctrinale ne peuvent subsister qu’en s’unissant ; séparées l’une de l’autre elles meurent et ne laissent plus que deux cadavres : le libéralisme humanitaire avec sa fausse sérénité et le fanatisme avec son faux zèle. On a dit : ‘L’Eglise est intransigeante en principe parce qu’elle croit; elle est tolérante en pratique parce qu’elle aime.’ Les ennemis de l’Eglise sont tolérants en principe parce qu’ils ne croient pas, et intransigeants en pratique parce qu’ils n’aiment pas. »

On voudrait savoir balancer ainsi les choses. Pas un mot de trop.
Je vous laisse là-dessus.


2 commentaires: