mardi 7 octobre 2014

Saint Pie V priez pour nous !



                         Le Pape Saint Pie V en prière reçoit la vision de la victoire de Lépante (1571)
                                                              Pinxit Lazzaro Baldi.



C’était dimanche la fête du Très Saint Rosaire de la B.V. Marie. Et alors ? me direz-vous. Alors, c’est méchamment d’actualité. Car si l’Eglise a décidé de consacrer une solennité particulière à cette dévotion, ce n’est pas pour rien. Cela vient de ce que le Pape Pie V attribua la victoire de Lépante contre les Turcs, le 7 octobre 1571, à la récitation du Rosaire (cela consiste à réciter trois fois d’affilée le chapelet, tout en méditant sur les mystères joyeux, douloureux et glorieux de la vie de N.S.J.-C.). On appelle cette prière un "rosaire", car les chapelets sont comparés, dans le langage fleuri de la dévotion mariale, à des couronnes de roses déposées sur la tête de la B.V.-M. Comme il est écrit dans mon missel : « C’est spécialement pour rappeler l’insigne bienfait de la victoire de Lépante, où furent brisées les forces vives de l’islamisme qui menaçaient d’envahir l’Europe, que fut instituée la fête de Notre-Dame du saint Rosaire. Prescrite par Grégoire XIII pour certaines églises, elle fut étendue à l’univers catholique par Clément XI, en action de grâces d’un nouveau triomphe sur les Sarrasins remporté en Hongrie par Charles VI en 1716. » 

Deux choses à faire, donc : aller chercher des chapelets et des fusils.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire