lundi 7 septembre 2015

Moi ou le chaos




Il est de bon ton, dans les medias occidentaux, de se moquer des dictateurs qui affirment que sans eux, leur pays retournerait au chaos. "Rodomontades ridicules !" "Odieux chantage!" L'élimination de Khadafi montre que les dictateurs ont parfois raison. 

Khadafi avait prévenu : sans lui, ce serait la montée en puissance des wahhabites, la guerre civile dans son propre pays, une déferlante sur l'Europe. Il n'était pas difficile de voir pourquoi il avait raison. Et puisqu'il est mort, les bonnes consciences peuvent difficilement l'accuser d'avoir mis à exécution ses menaces. Il contenait le danger, il ne l'avait pas créé.

Quant à nous, occidentaux, nous  ne sommes pas gouvernés par des dictateurs, mais par des traîtres et des vendus qui relèvent de la Haute-Cour.

Sans eux sur Terre, il y aurait moins de chaos.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire