jeudi 12 mai 2016

Retour à l'Egypte ancienne

Mézig au bureau

Allez, un petit billet (je le fais surtout pour vous épargner la vue de l'horrible Baphomet avec sa sale tête de bouc).

La méthode globale d’apprentissage de la lecture, appliquée sous des formes diverses (en particulier sous la forme perverse de la « semi-globale ») dans les écoles depuis vingt-cinq ans, a donné et continue de donner les fruits que l’on sait : les enfants n’apprennent plus vraiment à lire. Chose amusante à constater : cette méthode –par ses principes de base- nous ramène au temps des écritures idéogrammatiques, de types hiéroglyphiques.

C’est plus difficile à apprendre parce que les bénéfices du système alphabétiques sont perdus. Du coup, conséquences prévisible, et d’ailleurs observée : les professionnels de l’écriture réapparaissent. C’est le grand retour des scribes. Les gens qui ont subi ces méthodes destructrices ne savent pas écrire une lettre (sans parler du reste). Ils ont donc besoin d’écrivains publics.

J’en suis un d’ailleurs, un scribe de luxe, pour illettrés de la « haute ». Ce que je sais faire, n’importe quel petit préposé aux écritures savait le faire il y a cinquante ans. Aujourd’hui, cela me vaut de travailler dans des cabinets ministériels. Mais à part cela, bien sûr, le niveau monte.

2 commentaires:

  1. Bonjour Frédéric. 100% d'accord... vous avez vu les nouveaux manuels de français sauce najas VB ? ça fait froid dans le dos... Baphomet est partout...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'ai aperçu. On dirait une blague. Et pourtant, non.
    F.B.

    RépondreSupprimer